Un des sauna de NaturômeLe sauna est une pratique traditionnelle des pays scandinaves. Lieu de convivialité, il fait aussi partie des 10 techniques utilisées en naturopathie pour une bonne hygiène de vie.

Des bienfaits cardio-vasculaires démontrés

Alors qu’une équipe de chercheurs américains spécialisés dans le sport formule quelques réserves sur la pratique du yoga bikram* pour les cœurs fragiles, une autre équipe, finlandaise celle-ci, démontre que la pratique régulière du sauna est particulièrement bonne pour le système cardio-vasculaire.

Le risque de décès par accident vasculaire cérébral serait réduit de 50 % chez les personnes pratiquant de façon quasi quotidienne. Se rendre au sauna deux à trois fois par semaine réduit le risque de décès, toutes causes de mortalité confondues, de 24 %. Le temps passé dans le sauna a aussi une incidence : le risque de décès par crise cardiaque baisse de 7 % si l’on reste 11 à 19 minutes et de 52 % au-delà de 19 minutes par séance. Cela tombe bien puisque, chez Naturôme, chaque séance dure 3 x 15 minutes !

Une véritable gymnastique circulatoire

La chaleur attire les liquides. Lorsque l’on entre dans le sauna, le coeur bat plus vite et le sang afflue au niveau de la peau pour y amener l’eau de la transpiration, phénomène qui régule la température de l’organisme. Sous la douche (aussi froide que possible), le sang reflue vers les organes. Ce brassage nécessite le travail de l’ensemble du système cardiaque et vasculaire.

C’est pourquoi une séance de sauna équivaut à un véritable exercice physique (hormis le travail musculaire) et que le repos est indispensable entre chaque passage. A long terme, le sauna régulier améliore le contrôle de la tension chez le sujet hypertendu ainsi que la rééducation après un infarctus du myocarde.

Désacidification de l’organisme

Par la sueur, on excrète les acides dont le corps doit se débarrasser (comme dans l’urine). Le sauna utilise la peau comme un émonctoire, une porte de sortie. Ce faisant, il soulage le travail des reins et maximise l’élimination.

Après un entrainement de sport intensif, dans des situations de stress chronique, en cure de mi-saison… le sauna est tout indiqué pour éliminer les acides produits, responsables du vieillissement cellulaire et des douleurs articulaires. Des séances régulières de sauna améliorent, par exemple, les rhumatismes inflammatoires (arthrose, polyarthrite rhumatoïde), les douleurs articulaires, les tensions musculaires et la fibromyalgie. Le sauna ne dessèche pas la peau, il peut même aider certaines affections dermatologiques comme le psoriasis.

Outil de revitalisation

On connaît les images de Finlandais se roulant dans la neige ou plongeant dans un lac glacé. La plupart du temps, ce sera simplement une douche brève et froide à la sortie du sauna. Pourquoi du froid ? Parce qu’il fait chaud là-dedans ! Oui, mais pas seulement.

Le passage du chaud au froid demande au corps une adaptation rapide de son système thermorégulateur. On sollicite les surrénales, glandes endocrines de la réponse au stress et du travail physique. Résultat, l’organisme se renforce, les émotions se stabilisent et l’énergie se rééquilibre. Cette alternance chaud-froid est un excellent moyen de retrouver de la vitalité.

Décontraction musculaire et mentale

La chaleur aide la réparation musculaire. Elle est particulièrement opportune après l’effort physique et en cas de fortes tensions. Mais, à l’échelle du sauna, c’est-à-dire autour de 90°C, elle empêche aussi toute autre action que la régulation thermique, y compris la réflexion. Essayez ! Au sauna, impossible de ressasser les soucis, d’élaborer des plans, de réfléchir à une stratégie… on ne peut penser à rien.

Ajoutez un drainage naturo au sauna et la relaxation est totale ! C’est le lâcher prise du physique et du mental.

* séance de yoga dans une salle surchauffée à plus de 40°C

#sauna, #Naturôme, #naturopathie, #revitalisation, #détox, #cardio-vasculaire, #hygiène de vie