“En finir avec les addictions grâce aux plantes”

Les dépendances aux drogues ou à certains comportements peuvent être prises en charge avec l’aide de compléments alimentaires, en plus d’une réforme de l’hygiène de vie. Parmi l’éventail des aides phytothérapeutiques, les plantes adaptogènes sont particulièrement efficaces dans le sevrage, tandis que les huiles essentielles, bourgeons et élixirs floraux apportent une grande aide au niveau émotionnel.

Les neurosciences ont largement démontré que les substances addictogènes – et certains comportements – modifient le fonctionnement du cerveau et lui font perdre la faculté de prendre les bonnes décisions en matière de santé. Les neurotransmetteurs sont au centre du processus de la dépendance car la plupart des substances psychoactives miment leur action et jouent sur leurs récepteurs en prenant leur place. Les hormones les plus impliquées dans l’addiction sont la sérotonine (humeur et bien-être), le GABA (régulateur) et la dopamine (plaisir).

Cette dernière est au coeur du “circuit de la récompense” : des stimuli plaisants (molécules, jeux, sport, sucre…) entraînent une libération de dopamine et poussent l’individu à la répétition ; l’appétence sans cesse renforcée conduit peu à peu à l’addiction…

Pour en savoir plus sur les plantes adaptogènes, l’aromathérapie, la gemmothérapie et le sevrage >> cliquez sur les images ci-dessous :

Addictions et plantes - Biocontact avril 2018Addictions et plantes - Biocontact avril 2018Addictions et plantes - Biocontact avril 2018

– Article paru dans Biocontact n°289 d’avril 2018 –

#cerveau #Naturôme #naturopathie #santémentale #addiction #dépendance #sevrage #tabac #drogue #planteadaptogène